Hubert Valéri

 hvaleri2 hvalerip  hvaleri1

Organisé en 2 sessions de 3h: de 9h45 à 12h45 puis de 14h30 à 17h30.

C’est l’apprentissage de base du boutis sur un exercice conçu pédagogiquement quoi qu’esthétique.

L’on y découvrira entre autres, les points de Vauvert, les points d’Aix, qui sont des configurations de coutures particulièrement adaptées à la découverte des éléments significatifs de la piqûre de Marseille permettant d’aborder par la suite toutes sortes de situations rencontrée lors de la réalisation d’un boutis.

Si l’exercice est un losange de ≈ 12 cm de côté, la plupart des élèves ne finiront qu’un quart de l’ouvrage, d’autres un peu plus suivant le rythme de chacun. La découverte de la technique le demande. Le choix de l’exercice imprimé sur batiste blanche avec une encre effaçable à l’eau, se fera dans la série « Clin d’oeil »

L’ouvrage fini peut être intégré à une courtepointe, un rideau, un corsage…

Jeudi 09h45-12h45 14h30-17h30 6h Hubert VALERI Master Class : boutis Boutis 1er degré ou 2nd degré 66 € Réserver
Vendredi 09h45 – 12h45 14h30-17h30 6h Hubert VALERI Master Class : boutis Boutis 1er degré ou 2nd degré 66 € Réserver

 

Hubert Valeri

Né à Marseille, architecte d.p.l.g., il découvre par hasard le boutis en 1999.

Sa curiosité pour la piqûre de Marseille est tout à la fois orientée vers une technique artisanale traditionnelle le rapprochant de ses origines et son potentiel à sculpter le tissu pour jouer avec la lumière.

Autodidacte, il se consacre exclusivement au boutis depuis 5 ans. Ses recherches font sortir le boutis du dessin folklorique pour une esthétique du XXIe ; il fait évoluer la technique vers de nouvelles possibilités qui permettent un travail cohérent lors de la réalisation de ses compositions. Enseignement et création sont rythmés par de nombreuses expositions. Résolument contemporains, affranchis par une technique maîtrisée, ses boutis jouent de la lumière qui les caresse, voir les traverse ; le plus souvent inspirés de la tradition française et régionale ses dessins racontent toujours une histoire Un certain pragmatisme le conduit à s’associer à d’autres artistes pour marier ses oeuvres

  • au pojagi avec Maryse Allard ; la technique française comme la technique coréenne ayant la même particularité qui est de produire des oeuvres sans envers,
  • à la couture avec Christine Prince et faire rentrer le boutis dans la vie quotidienne,

Il prépare la sortie d’un alphabet conçu pour la technique de la piqûre de Marseille

 

SITE: http://www.boutisarchi.com/

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Instagram